CNCCCSOEC
Documentation  /  Ouvrages en anglais  /  Document de discussion de l’EFRAG sur la comptabilisation des crypto-actifs (passifs)


Document de discussion de l’EFRAG sur la comptabilisation des crypto-actifs (passifs)


Le 20 juillet 2020, l’EFRAG a publié un document de discussion (discussion paper "DP") pour recueillir les opinions des parties prenantes sur la comptabilisation des crypto-actifs (passifs), du point de vue des détenteurs et des émetteurs.

Ce DP a été publié du fait de l'évolution continue, du potentiel de croissance et de la diversité des crypto-actifs. Leur nature unique et risquée a attiré l'attention des parties prenantes, notamment les normalisateurs nationaux, les praticiens du marché, les cabinets comptables, les régulateurs, les décideurs et les universitaires. Les parties prenantes ont également souligné les lacunes existantes dans les dispositions comptables pour les crypto-actifs (passifs). De plus, l'IASB surveille l'évolution des activités de crypto-actifs (passifs) depuis 2016.

La raison pour justifier de se concentrer sur les crypto-actifs est qu'ils ont un historique de transactions plus long et des preuves d'être monétisables. De plus, leurs caractéristiques économiques et les approches comptables possibles ont fait l'objet d'une analyse approfondie de la part des acteurs de la profession comptable et académique.

Le DP identifie les trois options suivantes pour répondre aux dispositions des normes IFRS en matière de crypto-actifs (passifs) :

  • Option 1 : aucune modification des dispositions des normes IFRS existantes.
  • Option 2 : modifier et/ou clarifier les dispositions des normes IFRS existantes.
  • Option 3 : Une nouvelle norme IFRS sur les crypto-actifs (passifs) ou une catégorie plus large d'actifs numériques (passifs).

Les commentaires sur ce DP sont attendus avant le 31 juillet 2021.

Pour télécharger le document de discussion de l'EFRAG  (en anglais).

Pour se connecter au site internet  de l'EFRAG.

Actualités

Zoom sur l'actu des IFRS
Haut de page
Imprimer
La Lettre trimestrielle

Cliquez ici si vous n'avez pas Adobe Reader.

L'Academie

Dipac