CNCCCSOEC
Actualités PHARE  /  EFRAG  /  Synthèse de la conférence de l'EFRAG sur le rôle des investisseurs et des conseillers pour assurer une information financière de qualité


Synthèse de la conférence de l'EFRAG sur le rôle des investisseurs et des conseillers pour assurer une information financière de qualité


En juin 2014, l’EFRAG a organisé une conférence à Bruxelles sur le rôle des investisseurs et des conseillers pour assurer une information financière de qualité. 

Cette conférence avait été organisée par l'EFRAG, conjointement avec l’European Federation of Financial Analysts Societies (EFFAS), l’Association Belge des Analystes Financiers (ABAF), et l’Asian Confederation of Institutes of Internal Auditors (ACIIA), afin de recueillir des informations de la communauté des utilisateurs.

Le 5 septembre 2014, l'EFRAG a publié la synthèse de cette manifestation, qui a traité des sujets suivants :

  • l'utilisation actuelle de l'information financière par les investisseurs,
  • les interactions entre l'information financière et l'investissement à long terme,
  • les directions à donner et l'évaluation des normes comptables,
  • la confiance des investisseurs dans l'information financière,
  • l'influence des investisseurs sur la normalisation. 

En synthèse : 

Le panel a insisté sur la qualité de l'information qui doit être pertinente pour tous les utilisateurs quels qu'ils soient (un particulier qui investit, un analyste ou un autre type d'utilisateur).

L'information financière et non financière doivent fonctionner ensemble, mais ils ont des rôles différents à jouer. Les états financiers jouent un rôle important pour tous ceux qui ont un accès limité à d'autres sources d'information.

Il existe une variété de points de vue sur la manière de rendre les marchés financiers plus efficients et de réduire le coût du capital. Le panel est partagé sur le rôle de la juste valeur : certains estiment que cela favorise potentiellement une vision à court terme, d'autres pensent qu'elle est appropriée dans certaines circonstances et que le défi consiste à s'assurer qu'elle ne soit utilisée que lorsque cela est approprié. De manière générale, tous s'accordent à dire que la volatilité fait partie de la vie, mais que la volatilité traduite doit dépeindre une volatilité réelle à laquelle l'entité est soumise, plutôt que d'être causée par la comptabilité.

Les investisseurs souhaiteraient utiliser les états financiers comme base pour prévoir les retombées futures. L'information financière doit permettre aux utilisateurs d'y discerner un éventuel biais de la direction et de fournir une vue précise sur la situation d'une entité.

Il existe un nombre croissant de sources de données mais il n'est pas possible de dire dans quelle mesure elles sont utilisées. Les obligations en terme d'informations doivent être proportionnées mais en même temps faciliter la comparabilité.

Mais avant tout, le panel est d'accord sur un point : il est vital que les investisseurs soient impliqués dans le processus de normalisation. L'EFRAG, l'IASB et la Commission européenne ont salué l'implication de l'EFFAS (European Federation of Financial Analysts Societies) et le rôle important qu'il doit jouer dans l'élaboration de normes de grande qualité.

Pour télécharger la synthèse de l'EFRAG  (en anglais)

Pour se connecter au site internet  de l’EFRAG

Actualités

Zoom sur l'actu des IFRS
Haut de page
Imprimer
La Lettre trimestrielle

Cliquez ici si vous n'avez pas Adobe Reader.

L'Academie

Dipac